Top 10 – Mes indispensables allaitement

Bonjour les mums !

Après 2 mois de bonheur lacté (c’est comme cela que l’on dit non ? 🤔 ) dont… 3 semaines de galère il faut quand même se l’avouer 🙈, je vous dévoile mes 10 indispensables. Ces petites choses qui m’ont permis de bien mettre en place mon allaitement et me sentir à l’aise dans ce rôle de mamallaitante


Des soutiens-gorges confortables et pratiques

Cela peut paraître un peu superficiel mais des sous-vêtements confortables (c’est à dire à votre taille) et pratiques (c’est à dire adapté à l’allaitement) sont indispensables pour être à l’aise dans ce nouveau rôle de maman allaitante. Les débuts de l’allaitement sont loin d’être simple (pour la plupart… les autres je vous déteste 😊 ) alors autant s’éviter des déconvenues supplémentaires. N’achetez pas vos sous-vêtements d’allaitement avant d’avoir eu votre montée de lait (2 à 3 jours après avoir accouché) car vous allez prendre 1 à 2 tailles en plus… oui oui !!

Pour Jade je ne l’avais pas imaginé ainsi. J’ai acheté des soutiens-gorges d’allaitement pendant ma grossesse. Mais lors de la montée de lait j’ai pris 2 tailles de bonnet… alors autant vous dire que je ne rentrais absolument pas dedans ! J’ai eu la chance d’être dans une clinique avec une boutique permettant d’acheter des soutien-gorges (ultra cher et super moche 🙌) et une conseillère pour m’indiquer ma nouvelle taille ^^

Pour Marceau je n’ai donc rien acheté pendant ma grossesse. je suis partie à la maternité avec des brassières extensibles pour les quelques jours à l’hôpital avant d’investir dans des sous-vêtements d’allaitement. J’ai depuis un coup de coeur pour les sous-vêtements de la marque Carriwell que l’on trouve souvent dans les boutiques Aubert. Ils sont en coton très confortables ! Sinon vous avez toujours le site ASOS qui propose quelques modèles un peu plus sexy 😉


Un coussin d’allaitement

Je l’ai adopté pendant toute ma grossesse pour dormir plus confortablement avec mon gros (GROOOOS) bidon mais je ne le quitte pas non plus pendant l’allaitement. La position de bébé lors de la tétée est la clef d’un allaitement sans douleur, on nous le répète TOUT LE TEMPS. Et pour avoir une position adéquate (surtout dans les débuts où, il faut le dire, la position d’allaitement nous parait aussi complexe qu’une chorégraphie de Michael Jackson) il ne faut avoir aucune tension, ne pas être crispé, ne pas se pencher en avant… être relâchée un peu comme Bob Marley 🎶🎤 ^^ Un bon coussin d’allaitement (ou pas d’allaitement d’ailleurs) bien ferme est donc notre meilleur allié pour soutenir notre bras et ne pas forcer pour maintenir bébé contre son ventre ^^


Un cahier de suivi d’allaitement

Pour certaines c’est totalement inutile de noter le nombre de tétées, la durée ou encore le sein donné puisque l’allaitement est « A la demande’ mais pour certaines c’est juste rassurant et j’en fait parti. Durant le premier mois (le temps que je prenne mes marques) j’ai noté scrupuleusement dans mon bullet journal (ou sur l’application Bébé + la nuit car c’était plus pratique) l’heure des tétées, le sein donné, la durée des tétées afin d’avoir une vision un peu globale du rythme des tétées. Mes 3 premières semaines d’allaitement ont été compliquées physiquement et c’est grâce à ce suivi que j’ai pu identifier le problème et l’exposer à une conseillère en lactation : Marceau tétait plus de 20 fois en 24 heures ! J’avais très mal… ce qui ne devait pas être le cas. J’étais sur le point de craquer. La solution a été de stimuler Marceau pendant les tétées pour qu’il ne s’endorme pas trop vite (en le mettant en body et en lui caressant la joue ou le dessous du pied). Il tétait plus longtemps ce qui a permis d’espacer les tétées (et permis à mes mamelons de cicatriser ^^)

Au bout d’1 mois, je n’ai plus senti ce besoin de noter les tétées. Il faut savoir s’écouter.


La crème purelan 100 de Medela

Cette crème et les deux articles qui suivent m’ont tout simplement permis de ne pas craquer et abandonner l’allaitement prématurément face à la douleur. Il faut savoir qu’en début d’allaitement, il n’est pas rare d’avoir des crevasses.  Elles apparaissent souvent parce que l’on ne positionne pas encore bien son bébé, parce que la succion est immature ou tout simplement parce que nos mamelons sont encore fragiles. Heureusement les mamelons cicatrisent très rapidement ! Mais en attendant la cicatrisation et afin de nous soulager de cette douleur la lanoline est un soin idéal qui permet d’hydrater et assouplir le mamelon après une tétée.

Mon petit rituel d’après tétée était d’exprimer une goutte de lait que j’étalais sur le téton et laissais sécher à l’air libre. Puis je mettais une demi noisette de lanoline. Cicatrisation assurée en quelques jours ! (Seulement si vous avez une bonne position d’allaitement hein !)


Coquillage de nacre

Un autre article qui favorise la cicatrisation et SURTOUT soulage des douleurs des crevasses : les coquillages de nacre ! Imaginez juste le frottement de bouts de seins sensibles et endoloris sur un tissu pendant une journée entière (Oui parce que se balader seins nus c’est pas encore d’actualité ^^)… un supplice ! Les coquillages étaient ma seule alternative pendant quelques jours. Ils se glissent dans le soutiens-gorges, évitent les frottements du soutien-gorge et favorisent l’hydratation et la cicatrisation des mamelons en maintenant la peau au contact du lait ou de la crème cicatrisante appliquée. Je ne dirais pas que c’est la panacée… mais presque !


Des bouts de sein en silicone

… Et quand vraiment la douleur devient insupportable on finit par utiliser des bouts de sein en silicone le temps de quelques tétées. De mon côté j’ai craqué à 22h un soir, dans ma troisième semaine d’allaitement, où la douleur est devenue tellement intense que je ne supportait plus aucune tétée et où mon mari est parti en urgence m’acheter ces embouts dans une pharmacie de garde. Je n’ai utilisé ces bouts de seins que l’espace de 4 ou 5 tétées, juste le temps nécessaire pour que mes mamelons cicatrisent. Ma conseillère m’a indiqué de les enlever dès que possible afin d’éviter une baisse de lactation. J’ai suivi ces conseils.


Des coussinets d’allaitement

Lors de mon premier mois d’allaitement, les coussinets d’allaitement étaient indispensables pour que je ne finisse pas complètement trempé lors des tétées. A chaque montée de lait, c’était les chutes du Niagara. Le lait coulait sans avoir besoin de l’exprimer au point de parfois devoir changer de coussinet plusieurs fois pendant une même tétée ^^ Heureusement maintenant ce n’est plus le cas et leur utilisation est très ponctuelle mais rassurante 🙈 (oui je n’assume pas encore bien l’auréole de lait sur le chemisier 😝)


Des vêtements d’allaitement

Je n’ai investi dans des vêtements d’allaitement qu’au bout de quelques semaines et c’est d’ailleurs le conseil que je peux vous donner. Si c’est votre premier, il peut arriver que l’allaitement ne vous convienne pas et que vous décidiez de finalement passer au lait artificiel. Vous pouvez aussi faire le choix, notamment face à la douleur, de tirer votre lait et le donner au biberon. Dans ces cas là (et bien d’autres), les vêtements d’allaitement ne sont pas indispensables. Les chemises sont également parfaites pour débuter l’allaitement, elles sont pratiques et c’est l’un de mes essentiels puisque je sais que je vais pouvoir les porter même après mon allaitement. En revanche, on se lasse vite, si comme moi vous êtes addict au shopping ^^ Alors quand mon allaitement était bien en place (en général au bout de 6 semaines), j’ai effectué quelques achats dans le rayon vêtement d’allaitement ^^. Vous en trouverez tout un tas sur ASOS (je vous ai dit que j’étais une fan d’ASOS ? ^^) mais j’ai aussi un gros coup de cœur pour la marque Envie de Fraise dont je vous ai déjà parlé ici.

Vous avez également certains sites qui proposent de la location de vêtement d’allaitement sous forme de box (Nid’Anges ou Taylorbox). Je n’ai pas testé mais le concept est pas mal ! Je pense que je vais me laisser tenter dans les prochains mois.


Un collier d’allaitement

Maintenant que l’allaitement est bien mis en place, ce bonheur lacté je le découvre et le vis pleinement. Je vois grandir mon loulou même dans sa façon de téter et depuis ses 6 semaines il s’agrippe à mes cheveux, mes vêtements et cherche tout ce qu’il peut prendre avec ses petites mains. Une jolie maman m’a alors fait découvrir les colliers d’allaitement. C’est drôle ! Marceau serre fort ce collier pendant les tétées. Il n’est pas mon indispensable mais peut-être bien le sien ? Mon collier noir en silicone alimentaire (modèle Jade, je ne pouvais pas en choisir un autre avec un nom pareil ^^) vient de la jolie boutique Les colliers de Liloute ! On ne peut pas le voir sur la photo mais sous la main de Marceau se cache une jolie perle de couleur marbre blanc (j’adore 😍)


Du repos, une bonne hydratation et une grande dose de confiance en soi

S’accorder du repos et boire 1,5L d’au par jour est essentiel pour préserver sa lactation. Comment produire du lait si nous sommes en déshydratation ? Et comment produire du lait si notre corps est déjà trop épuisé ?

Enfin, prendre confiance en soi… et savoir demander de l’aide à une conseillère en lactation ou même une animatrice de la leche league (elles sont vraiment tops !) en cas de doute. Il ne faut jamais oublier que notre lait est spécialement fabriqué pour les besoins de notre bébé alors il n’y a pas de meilleur lait que le notre. Si vous pensez n’avoir pas assez de lait, que votre lait n’est pas assez nourrissant… n’abandonnez pas votre allaitement avant d’avoir pris le temps de discuter avec une conseillère, il s’agit souvent d’une fausse idée et des solutions existent.


Sur ce… je vous souhaite un long bonheur lacté ^^
Marine

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Super article ! je pense que c’est à cause des bouts de seins en silicone que j’ai raté mon allaitement, je ne l’ai pas enlevé quand j’ai cicatrisé, je l’ai toujours gardé, personne ne me l’avait dit. J’ai fini par craquer et tirer mon lait toutes les 3 heures pdt 3 mois pour qu’elle puisse manger a sa faim en pensant qu’elle n’arrivait plus a boire au sein, sans même me demander si ce n’était pas dû au bout de sein en silicone…

    Aimé par 1 personne

    1. MojitoAndMilk dit :

      Il y a des mamans qui allaitent tout le temps avec des bouts de sein par exemple quand leur bébé n’arrive pas à attraper leur mamelon. Mais c’est vrai que cela peut faire baisser la lactation 😔 on est parfois mal informé sur l’allaitement.

      Aimé par 1 personne

      1. oui pour le coup j’ai été très très mal informée 😦

        Aimé par 1 personne

  2. Anonyme dit :

    Mon plus grand regret à été de n’en pas réussir à allaiter ! Profites en bien !!!

    Aimé par 1 personne

    1. MojitoAndMilk dit :

      Difficile les premiers de temps, j’ai failli abandonner plus d’une fois ! Je profites je profites ! ♥️♥️

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s