0-6 mois – Marceau a fait un malaise vagal, je suis terrifiée.

Je vous parlais il y a peu de l’ambiance délétère qui régnait à la maison à cause de ce fichu RGO qui fait souffrir Marceau depuis ses 3 semaines.

Mais ce lundi nous avons franchi un nouveau cap dans le RGO. Après les pleurs inconsolables, les régurgitations, les jets de lait, le refus de téter, Marceau vient de faire un malaise vagal… cet épisode est tellement terrifiant.

La journée commençait comme une de ses journées « sans ». Un bébé agité, des pleurs, un bruit d’eau au fond de sa gorge et 1h30 après la tétée je répétais déjà inlassablement les mêmes gestes : chantonner, le bercer, le câliner, le bizouiller sans même espérer atteindre ce calme si nécessaire à notre équilibre à tous les deux.

Et pourtant le calme est bien apparu cette fois-ci, d’une manière aussi inattendue que terrifiante. Marceau s’est tu en 1 seconde passant des hurlements au silence. Il s’est tu et à cet instant, j’ai cru l’avoir perdu.

Il ne s’est passé que 3 secondes. 3 petites secondes. Comme dans un blast auditif, le temps s’est arrêté, j’étais abasourdie et spectatrice de cette scène irréelle. Mon tout petit est devenu pâle, ses lèvres cyanosées, les yeux dans le vague et son corps d’habitude si tonique que j’ai senti lâché prise comme une poupée de chiffon… Est-ce qu’il respire ? Je pense avoir imploré le ciel et tous les dieux pour qu’il se remette à hurler à nouveau ! Mon cœur fait un raté, j’ai la nausée. Sans m’en rendre compte, je viens de mettre mon bébé sur le côté, il régurgite et se met à crier… ce cri… ce cri qui me rend folle depuis plusieurs semaines, quelle joie de pouvoir l’entendre ! Aussi intense que son premier cri poussé à la maternité, ce cri a un son de victoire. Marceau retrouve ses couleurs, son tonus, le danger est déjà loin. Il ne s’est passé que 3 petites secondes.

Nous étions témoins de la douleur des remontées acides de notre tout petit mais comment imaginer un seul instant que cette douleur pouvait être si violente ! D’une violence telle qu’elle peut engendrer un malaise ?

Il est 9h00, et je reste là comme pétrifiée, mon bébé lové dans les bras. Je n’ose plus bouger, je ne regarde que ses yeux. Il est finalement calme. A-t-il eu peur ?

J’ai mis 15 min à pouvoir prendre mon téléphone pour avertir mon mari, les mains tremblantes, et fondre en sanglots.

Le reste de la journée s’est ponctué de sanglots, de tremblements et de larmes tandis que Marceau babillait, souriait et gesticulait. Le rendez vous chez le pédiatre n’aura pas eu raison de mon anxiété. Marceau va bien. Marceau va bien. Marceau va bien… mais j’ai eu tellement peur. La pédiatre me demande de le surveiller pendant ses siestes et de le garder 15-20 min à la verticale après chaque tétée avant de le coucher sur un plan incliné à 30 degrés. Il s’agit d’une complication connue du RGO bénigne si elle ne se reproduit pas fréquemment.

En attendant mon cœur de maman est au bord du précipice avec le besoin irrépressible de vérifier toutes les minutes que mon petit loup respire bien.

Comment avez-vous surmonté cette peur ?

Marine

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. LilouDoo dit :

    Je ne suis pas maman et je ne pourrais donc pas t’aider (désolé) mais je me mets à ta place, heureusement tout va bien chez Marceau le magnifique, j’espère que ce RGO va passer très vite
    Courage

    Aimé par 1 personne

    1. MojitoAndMilk dit :

      Merci. J’espère aussi, on a eu une belle frayeur mais c’est derrière nous, il faut avancer ! 😘😘

      Aimé par 1 personne

  2. LilouDoo dit :

    Tout à fait, vous avancez vers la fin de cet épisode de RGO
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Claire dit :

    J’ai vécu ça au 2 mois et demi de mon petit Maël.. Il est resté inconscient un long moment et je me retrouve dans tes mots. « Poupée de chiffon, pâle et cyanosé ».. J’ai cru le perdre, mort dans mes bras. C’est une vision que j’ai encore maintenant. (il viens d’avoir 5 mois ?) pour répondre à ta question surmonter cette peur est impossible je pense. On vit avec le temps fait le reste elle s’atténue de jour en jour. Mais je pense que l’hypervigilance est devenue notre amie pour encore quelque mois. Merci pour ton témoignage. Qui quelque part me dit que je ne suis pas la seule à avoir vécu ça et qui a dû mal à « remonter la pente ».

    Aimé par 1 personne

    1. MojitoAndMilk dit :

      Merci pour tes mots également, cela fait du bien de te lire même s’il conforte ce que je pensais, que ce sera difficile d’être aussi sereine qu’avant. Tout est rentré dans l’ordre maintenant ? 😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s